Cobar – expérience professionnelle dans l’outback – épisode 1 et 2


Episode 1
Nous y voici, enfin prêt à travailler dur pour gagner notre croute, à camper dans le froid (à ce qu’on nous a dit il fait plutôt frais), à marcher beaucoup. De la pluie est annoncée pour les prochains jours mais bon, rien d’exceptionnel.
On rencontre notre premier collègue au hangar – un jeune australien du coin de 19ans avec un accent à couper au couteau…on lui fait répéter presque chaque phrase 3 fois! On rencontre nos autres collègues à l’aéroport de la ville. Tout le monde arrive en avion privé, on est un peu surpris mais pourquoi pas finalement et là notre cheffe d’équipe nous annonce que l’on ne bougera pas avant le lendemain car la pluie a rendu les routes de terre impraticable.
C’est à ce moment là que ça devient « drôle », la situation est inhabituelle (ça n’est jamais arrivé auparavant), du coup tout le monde dort dans le motel du coin, sauf nous, les backpackers, vu qu’on est venu avec notre maison, nous on nous paie un emplacement au camping! Pas de problème, on fait économiser de l’argent à la société et nous on est content de passer du temps dans notre van -SAUF qu’on avait pas prévu que lorsqu’il pleut dehors, ben ça goute à l’intérieur! :/ oui oui, me suis réveillée plus d’une fois avec une goutte bien dense me tombe sur le visage!!!!!!!! Ô joie! – c’est à ce moment précis que je me suis dis que j’étais heureuse d’avoir tout récurer même le plafond! Donc tout est humide, froid, inconfortable à souhait….il m’aura fallu 3 jours avant de râler auprès de Flo et de me dire que c’était un peu dégueu de nous laisser au froid, parce qu’il faisait moins de 10°C la nuit quand même pendant qu’eux dormait et prenait des douches au chaud – léger sentiment d’injustice, à peine. Bah, ça forge un homme le froid nan? bon, je suis une femme alors je dirais non! bref…
La situation perdurera 1 semaine ou presque.
DSCN7682On avait pas pensé que cela pouvait être aussi catastrophique. Les propriétaires du terrain où l’on devait se rendre sont coincés chez eux à cause de la météo.
On en profite pour faire du rangement dans le hangar, faire connaissance avec tout le monde et surtout se faire expliquer le travail qui est, il faut l’avouer, plutôt nébuleux pour le moment. Donc voilà:
Green Collar est une société qui a été mandatée par le gouvernement pour déterminer si les propriétés se trouvant entre Cobar et Bourke (de manière générale bien sûr) ont des potentielles forêts qui doivent être protégées ou pas. Notre travail sur place est de mesurer les arbres et les buissons et d’envoyer les informations au bureau pour que les calculs soient effectués.
Tous les jours, nous avons une liste de terrain où nous rendre (8-9) et on mesure toute la journée. C’est pas très folichon mais on est dans la nature, on voit une partie du pays dans laquelle on aurait surement pas passer plus de 2 jours, on sauve des arbres et c’est une expérience assez unique, faut bien l’avouer.
DSCN7667Le moment venu, on se rend donc sur place, on prend possession d’une tente et là on s’aperçoit que le campement rustique que l’on imaginait est bien plus élaborer. C’est un vrai campement au milieu de la nature: des glacières et des boîtes avec toute la nourriture que l’on peut imaginer et pas que des boîtes de conserves, des matelas et des sacs de couchages en suppléments, une espèce de table de cuisson à gaz, un soir on mangera même un cake! Bref presque tout le confort en dehors des températures qu’on avait pas prévu. L’expérience du camping de quelques jours n’était en fait qu’une mise en bouche du froid!…une nuit – la première – il a fait -5°C pour notre plus grand bonheur! C’était atroce! J’ai pas quitter mon thermo pendant les deux semaines et on m’a prêté une doudoune ainsi qu’ un deuxième sac de couchage. C’est génial!!! 😦
On apprend comment reconnaître tel arbre ou tel buisson et on commence à travailler. Personnellement pour un travail temporaire je trouve ça assez génial. C’est un peu contraignant (pas nécessairement de douches, pas d’électricité, de réseau, de confort,..) mais c’est pas la fin du monde, en dehors du froid, et surtout on assiste presque tous les soirs à des couchers de soleil incroyables!!!! Les couleurs sont différentes de ce que l’on a vu jusqu’à maintenant et même le ciel durant la journée n’est pas pareil – il y a un  dégradé de bleu et ce n’est pas de la pollution ici.
 DSCN7973
Sur 12 jours, on aura réellement travailler 3 jours! Un jour, on aura fait une tentative de travail et on sera de retour au campement 2h après notre départ!
AH oui, on marche, mais pas trop non plus, les trajets se font principalement en 4X4 – ben oui, les propriétés sont énormes donc pour être le plus efficace possible ben on roule et on marche, un peu!
Voilà pour notre première expérience! Pas trop fatigante on doit l’avouer, pas évident de rester 24h/24 avec des personnes qu’on connait pas et avec qui on a pas choisi de passer du temps, mais c’est temporaire donc ça ira très bien!
On repart dans notre van direction les BlueMountains (prochain article) pendant que les autres prennent l’avion direction Sydney. On les reverra dans 2 semaines pour travailler vraiment – ou pas! 🙂
Episode 2
Cette fois, on décide d’économiser de l’essence, de l’argent et de prendre l’avion avec nos collègues! Mais voilà, comme une fois n’est pas coutume, la météo nous empêche de décoller depuis le petit aéroport de Bankstown (y a de la glace sur les pistes), alors – grande première de nouveau – on va prendre un vol pour la ville à côté de Cobar, Dubbo, et passer la journée à voyager! 🙂 une navette pour l’aéroport de Sydney, un vol pour Dubbo après 4h d’attente, 3h30 de bus pour Cobar – arrivé au campement 22h30 après avoir dîner en ville!
Cette fois on dormira pas à la belle étoile mais dans un hangar qui servait à tondre les moutons! Il fait relativement meilleur que dehors où le vent souffle, mais y a comme une petite odeur de quelque chose…oh ben tiens, c’est quoi sous le hangar….ah ben oui une tonne de vieille crottes de moutons! ça sent une odeur plutôt particulière à laquelle, étrangement, on s’habitue! après 3 jours je sentais plus rien ou presque! M’enfin, c’est toujours mieux que de dormir dehors où l’on sait que ça cailllle à mort!!!DSCN7875
 Le top du top c’est les toilettes…perdu au milieu de la propriété, remplie de toile d’araignée et d’araignées…..qui puent la mort mais qui sont écolos…..J’ai failli avoir une attaque un matin en croisant la route de l’araignée noire qui a un trait rouge sur le derrière…j’ai carrément bondi en arrière, mais quand faut y aller…!!!
DSCN7966
La météo nous aura fait des petites farces aussi mais rien qui nous aura paralysé plus que 1jours et demi. Le pire cette fois c’était la boue….!!! Un 4X4 c’est bien, de la terre bien dure c’est mieux…!
première fois

première fois – coincés 1h30

deuxième fois

deuxième fois – coincés 1h

troisième fois et c'est pas les mêmes conducteurs!

troisième fois et c’est pas les mêmes conducteurs! coincé 4h!!!!

Bon, ça occupe! ahaha!!!

Ah oui, un de nos collègue nous a dit que des collectionneurs recherchaient de vieilles bouteilles…bon alors pendant nos marches on regardait sur quoi on tombait…moi j’ai trouvé la plus jolie chose que j’ai vu depuis longtemps, la vie qui renaît dans une bouteille, ça m’a fasciné:

DSCN7881On a aussi trouvé tout ça:

DSCN7895Rien qui nous rendra riche mais ça nous diverti un peu. Oui parce qu’en fait le boulo est vraiment pas folichon! C’est assez rébarbatif alors on s’amuse comme on peut! Parfois on a aussi une jolie surprise (regardez bien)

DSCN7893

Par contre, y a rien qui remplacera ces couchers de soleil!! Toujours aussi incroyable!!! DSCN7989 DSCN7964

Bon et puis on pourra finalement rentrer en avion sur Sydney, l’avion est un mouchoir de poche où les bagages se rangent dans les ailes et le nez de l’avion…..!!! On se pèse nous et nos bagages histoire de bien nous rappeler qu’on a mangé comme des cochons pendant 12 jours…(pas contents du tout) et c’est parti!

DSCN8104 DSCN8124

La suite au prochain épisode! 😀

5 réponses à “Cobar – expérience professionnelle dans l’outback – épisode 1 et 2

  1. Bonjour vous deux, quel moral et bravo Maroua pour tes commentaires et tes descriptions.
    Je suis votre voyage.
    Je vous embrasse très très fort tous les deux.
    Tata Christine

    Envoyé de mon iPad

    >

  2. Coucou, on espère que vous avez trouvé un boulot. On est au Sunland Leisure Park, à Cairns c’est ce que l’on a trouvé de moins cher et il est vraiment bien.

    Anne-Elodie et Jérôme, les deux français de Mission Beach.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s