Journal du trek raté au Népal – destination pour le camp de base de l’Everest

DSCN1849

DSCN1730

Après tant de mois à en parler, nous voici au Népal, prêts pour notre trek. Nous quittons Istanbul et passons 24h à voyager entre les deux avions et l’escale de 11h à Doha..Niveau de fatigue et d’irritabilité au max! On décide donc de se reposer quelques jours à Katmandou!

Toute petite parenthèse, le changement d' »ambiance » commence à Doha, les gens qui nous accompagnent dans l’avion, nous passe devant comme si on ne prenait pas le même avion, ils toussent et……ils expectorent! J’ai compris rapidement que c’était une coutume nationale dû à la pollution et la poussière, mais j’ai du prendre sur moi pour pas faire des grimaces parce que je trouve ça carrément dégueux…..!!!! Bref, tout ça pour prévenir les quelques personnes qui seraient tentés d’y aller, c’est normal d’entendre des gens racler le fond de leur gorge et cracher tout ce qu’ils arrivent à en sortir!

Pour en revenir à nos moutons, nous avons souvent discuté de la marche et finalement c’est Flo qui a choisit notre destination – le camp de base de l’Everest – difficulté 3/5 – durée à déterminer! Finalement c’est un genre de rabatteur dans la rue qui nous a indiqué une agence dans une petite ruelle et après discussion avec le patron, nous convenons de notre départ 3 jours plus tard. L’itinéraire – Katmandou/Lukla en avion – tout droit vers le camp de base et on fera une boucle vers le lac Gokio pour redescendre à Lukla – total 15jours. De là on ira à pieds à Jiri pour prendre un bus pour Katmandou – total 6 à 7 jours dépendant de nous!

Alors, pour parler budget, nous on a tout entendu! Un trek organisé de chez nous, ça coûte bonbons…depuis là bas plus que moitié prix! Nous avons prix un guide – le billet d’avion Katmandou-Lukla 160$/pers (hyper cher pour l’aéroport le plus dangereux du monde – ceux qui connaissent pas, je les laisse voir ça sur Google) – les permis pour traverser les parcs nationaux – ce qui nous a fait un total de 800$ pour 16jours sans compter que sur place il faut encore payer la nourriture et le logement. Y en a qui disent qu’ils s’en sortent pour vraiment pas cher mais nous sans notre guide ben on aurait payé plus d’une fois le prix touristes! Aussi, pour info, notre guide nous a confirmé qu’à partir du 1.01.15 tous les touristes devront avoir soit un porteur soit un guide! Lui même est obligé d’aller à Katmandou pour obtenir un certificat!

Voilà pour les formalités, après nous avons du acheter deux trois petites choses indispensables pour aller aussi haut: des gants, des thermos pour nous tenir chaud sous nos habits – un bonnet – des guêtres – des doudounes – un sac de couchage -20°C (qui a finit chez le guide). Et on a loué un sac de couchage -20°C et une paire de chaussure pour Flo car les siennes n’avaient de « crampons » assez profond en cas de neige.. La location c’est un bon moyen de faire des économies parce que 21 jours pour le sac de couchage c’était 14$….c’est pas vraiment la ruine! Bon après, en terme d’hygiène je sais pas trop mais j’ai pas été traumatisé, ça ne sentait pas mauvais et il tenait plus chaud que celui que Flo avait acheté alors bon! Rien ne coûte vraiment cher et tout est négociable! On a obtenu généralement des bons prix et la qualité était assez identique à ce qu’on trouve dans nos magasins! Après il y a les imitations et les vrais produits – le choix se fait bien entendu en fonction du budget.

notre avion direction Lukla

notre avion direction Lukla

DSCN1731

Bon, vendredi 7 novembre 2014  – réveil à 4h30 -décollage à 6h30 – première surprise, la taille de l’avion! Je sais pas trop à quoi je m’attendais mais en tout cas pas à un jouet on est 12 dedans! Flo oui, il s’était renseigné…je sais pas qui de nous deux avait le plus raison..!!! On stress dès l’embarquement pour différentes raisons mais finalement tout se passe bien, on survole de magnifiques montagnes et on atterrit sans souci à Lukla! On a même eu droit à un bonbon! ahahah Nous rencontrons notre guide et on lui remet son enveloppe pour le trek (elle nous a semblé bien plus légère que le tarif annoncé par l’agence). Il s’appelle Pemba et est tout sourire! On commence par une marche de 4h pour arriver à TokTok (oui je sais) qui est un petit village assez joli. On a traversé des ponts en métal hyper longs, hyper hauts (pas les derniers)- bonjour le vertige – On croise des enfants de 2-3 ans qui nous disent : »Namachte » et qui nous réclament des bonbons : « chocolate? », trop chou et puis on se rend compte de 3 choses : nos sacs sont bien lourds pour les marches futurs (10kg sans l’eau et j’en souffre déjà pas mal – 16kg sans l’eau Flo pas trop) A savoir que la grande majorité des gens prennent des porteurs, l’idée nous plaît pas du tout surtout après les avoir vu en action porter plus de 70kg sur leurs dos – malgré un traitement commencé la veille, flo a les oreilles qui se bouchent de plus en plus, mes poumons me brûlent un peu mais ça va – et constations perso, je suis pas en forme (je l’admettrais pas ouvertement tout de suite)!

un porteur parmi tant d'autres....100kg sur le dos!

un porteur parmi tant d’autres….100kg sur le dos!

DSCN1750DSCN1765

DSCN1801samedi 8 novembre 2014 – départ à 7h – direction Namshe Bazar – 6h30 de marche – l’angoisse total du début à la fin! Une continuité de montée qui n’en finissent pas! Enormément de monde, de la poussière, il fait chaud, on voit pas de paysage car c’est caché par les arbres, je suis cassée et je fais une sieste de 3h et cette nuit là j’ai dormi 11h! Trop la patate quoi…! Compte tenu de la veille, j’ai abandonné l’idée de remplir ma poche à eau, c’est Flo qui s’y colle mais vu que je suis un chameau, je bois pas trop-Heureusement! 1ou2kg de plus, on serait jamais arrivé à bon port! On a lu nos journaux mutuelles (les différences de vécus sont vraiment drôles d’ailleurs) DSCN1798et Flo lui a trouvé la journée assez plaisante, les paysages plutôt sympas et n’a pas vraiment souffert en dehors de ses oreilles qui deviennent douloureuses. En dehors de ma forme physique toute pourrie, faut l’avouer, mes poumons me brulent à peine partie de TokTok et j’ai eu un vertige. Pemba reste à côté de moi, chantonne, met de la musique, le temps passe plus vite comme ça!  On reste à Namshe Bazar aujourd’hui et demain pour s’acclimater. Bon on s’est quand même prit 1’000m de dénivelé donc un peu de repos et on verra.

DSCN1804

commémoratif en l’honneur du 1er sherpa TENZING NORGAY à gravir l’Everest – Everest que l’on voit au fond

DSCN1817

 

Nous, notre guide et l'Everest derrière

Nous, notre guide et l’Everest derrière à gauche

DSCN1829

 

DSCN1890

 

DSCN1894Dimanche 9 novembre 2014 – journée repos – on va se promener et Pemba nous amène à un endroit où l’on peut voir les montagnes à 360° dont l’Everest! La vue est juste incroyable et on se sent minuscule au milieu de cette immensité! On a même la chance de voir des aigles pendant un bon moment. Ce jour-là on décide finalement à contre coeur de ne pas poursuivre…les oreilles de Flo sont trop douloureuses, le traitement ne fonctionne carrément pas, mes poumons me brûlent toujours alors qu’on fait rien et je ne tiendrais sûrement pas le choc pendant 14jours! Grosse déception mais la raison veut que nous ne prenions pas risques inutiles. Notre itinéraire est raccourci de 13jours!

Nous, un Yak et toujours la chaine de l'Himalaya en fond :)

Nous, un Yak et toujours la chaine de l’Himalaya en fond 🙂

Lundi 10 novembre 2014 – journée rando – 4-5h de marches – on se rend à Kumjung un village pas loin de Namshe sans nos sacs! Ca change quand même! Très beau village vraiment et la balade est très agréable! On s’est rendu à un hôtel qui se trouve à 3’880m pour admirer une nouvelle fois l’Everest – ce sera notre pic du séjour! On a vu des Yaks-des boeufs locaux avec des longs poils et puis des femmes qui portaient des litres d’eau à l’hôtel pour 200roupies le bidon (2chf) douche depuis notre départ, ce sera la dernière avant notre retour à Katmandou! On a mangé des rösti et franchement ils étaient plutôt bons! d’ailleurs jusque là la nourriture est bonne contrairement à ce qu’on nous a raconté en chemin.

DSCN1893

Mardi 11 novembre 2014 – départ de Namshe – 5h30 de marche – on a été jusqu’à Chheplung à 1h30 de Lukla. Le chemin inverse est plus agréable, ben oui, tout ce qu’on monte, ben là on l’a descendu, les douleurs se réveillent dans le dos, les jambes, mais les poumons brûlent moins et les oreilles de Flo se débouchent un peu! Donc on est content!

Emboutaillage de gens et de vaches

Embouteillage de gens et de vaches

Mercredi 12 novembre 2014 – direction Paiya – 6h30 de marche – On a fait une escale à Lukla où notre guide nous a invité à manger chez lui! C’était vraiment gentil de sa part, surtout que là on a clairement pu voir que c’est pas la richesse du tout pour les guides – comme la plupart des népalais mais quand même..! Ca nous a beaucoup touché et en plus le repas était très bon! La fatigue se fait bien sentir de mon côté, je me suis retordue ma cheville gauche 2 fois en fin de journée (celle qui a est à peine soigné de l’entorse). Ca m’a bien soulé! Malgré ce petit épisode fâcheux, on a eu de la chance, parce qu’il y avait une fête des écoles et que tous les lodges étaient complets d’enfants et d’ado…on est arrivé presque de nuit et on a eu la dernière chambre et notre guide le pauvre lui a dormi dans la pièce commune! C’était pas top là mais là aussi on était content de se poser! Cela dit, je demande à ce qu’on ne fasse plus des journées aussi grosses vu qu’on a larrrrgement le temps! 4-5h de marche ça nous semble bien après discussion!

DSCN1974DSCN1997DSCN2019

DSCN2009 DSCN2046

DSCN2033

DSCN2024Jeudi 13 novembre 2014 – direction Nuntala – Le summum 8h30 de marche – Quel beauté!!! La nature dans toute sa splendeur, de la verdure, des fleurs, des papillons, c’est trop beau! On prend notre temps on voit plein d’animaux, des montagnes vertes à perte de vu, magnifique quoi! e porte toujours cette saleté de sac (sans eau bien sûr) et on marche sans vraiment se rendre compte, on descend, on traverse encore des ponts – le vertige passe finalement – on voit des rivière qui se croise, des cultures de mollets…. trop beau! Les oreilles de Flo ça va et moi j’ai plus mal aux poumons. Bon le dos tire quand même franchement, les épaules surtout mais ça va. On est bien plus bas en altitude. Et puis on monte, puis on monte puis on s’arrête pas de monter! La nuit tombe gentiment et je vois pas la fin de cette journée! Flo lui fidèle à lui même, il avance tranquillement et sent la fatigue mais surtout la fin. C’est moins le calvaire que le 2ème jour mais là…………..je suis au bout du bout du bout quand on arrive à Nuntala de nuit  vers 18h!!!! J’ai mal à toutes les parties de mon corps, surtout ma cheville, mais même la plante de mes pieds me fait souffir.  Après que nous nous soyons installé dans notre chambre, Flo me demande sérieusement si je veux continuer et là franchement vu mon état c’est clair que je ne pourrais pas avancer encore 7 jours comme ça! On a mis 3h30 de plus que la normal! Notre itinéraire est modifié! On ira à Saleri et on prendra un jeep pour rentrer. Ca doit rester quelque chose de sympa pour les deux et non un calvaire.

maison à saleri

maison à saleri

Vendredi 14 novembre 2014 – la fin de notre « trek » – marche de 4h – la route pour Saleri (oui parce que là c’est carrément une route, rien à voir avec les petits chemins de montagne) est pas très belle, il y a des travaux et apparemment il y a un projet de vraies routes qui est en cours parce qu’on voit des pelleteuses et des ouvriers à l’oeuvre. Pemba nous confirme ça et on le verra le lendemain, le projet est carrément ambitieux, il s’étale sur des km et des km !! On s’était dit qu’on s’arrêterait éventuellement avant Saleri pour faire durer un peu notre séjour loin de Katmandou, mais c’est vraiment pas top et Saleri est très proche et on se dit que ça vaut pas la peine. Pour la petite blague, c’est une enfant de maximum 12ans qui nous accueil au lodge et qui négocie les prix avec notre guide. On a beaucoup aimé son assurance et son air de tenancière de la boutique! 🙂 On visite un peu le village qui n’a rien de charmant contrairement à ceux qu’on a vu..nous on a trouvé ça glauque, très pauvre et plutôt triste comme endroit. On réserve une jeep pour le lendemain et on est prêt à partir!

Embouteillage de moutons

Embouteillage de moutons

DSCN2135

Notre carrosse

Samedi 15 novembre 2014 – réveil à 4h – départ supposé à 4h30-départ réel à 6h suite au retard de certains autres passagers – nous sommes 9 et voyageons 6h ensemble sur des chemins en terre battues, donc ça secoue, ça balance et c’est ultra pas confortable. Notre chauffeur klaxonne au moins toutes les 10sec mais vaut mieux ça que de se prendre un camion de plein fouet! On s’arrête, on prend nos affaires, on traverse un énorme pont et on change de voiture et de camarades…on est plus 9 mais 10 donc on est bien serré et c’est encore moins confortable! Après seulement 3 stops et 13h de trajet on arrive enfin à Katmandou, content de pouvoir se doucher et de dormir au chaud!

En conclusion: on est rempli de belles images, contents d’avoir rencontré Pemba et d’avoir fait le trajet avec lui et on pense déjà qu’on retentera notre chance dans quelques années. Cela dit la frustration est quand même présente chacun pour ses raisons mais en tout cas, le Népal a de merveilleux paysages et vaut vraiment la peine d’y faire un petit tour. Nous n’avons pas eu la chance de faire le tour initial, ni vu vraiment beaucoup d’autres endroits après ça, mais le peu qu’on a visité nous donne envie de revenir.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s